Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 12:04

Notre petite rose est rentrée en septembre 2008 en crèche dans la commune où nous vivions.

La directrice de crèche avait accepté d'avoir des couches couches lavables.

Il faut dire qu'à l'époque, il y avait un élan écologique avec le grenelle de l'environnement et les médias poussaient un peu à ce genre d'initiative !!!

 

Bref, tout allait bien jusqu'au jour où, un peu fatiguée par ma reprise à temps plein, j'ai oublié de mettre Rose en couche chimique le jour de la visite du médecin de la PMI...(Je le connaissais car ce fut le premier pédiatre de Rose et j'ai vite renoncer à amener ma fille chez lui)

 

Et là, ce fut le DRAME !!!

 

En janvier 2009, la directrice de la crèche avait eu un rappel à l'ordre au sujet d'une interdiction des couches lavables en crèche. A ce moment là, nous ne connaissions pas la raison de cette interdiction.

 

 

Une lettre pour exprimer mon mécontentement.

 

J'ai envoyé en date du 30 /01/2009 le courrier ci dessous au :
-ministère de la santé + écologie,
- au DDASS et DRASS,
-conseil régional et général,
-puis au personnes adéquates de ma commune.


Nous avons été informés, vendredi 23 janvier 2009, par Mme la Directrice de la Crèche, que, conformément à l'interdiction d'utilisation des couches lavables en collectivité, formulée par la direction de la Protection Maternelle et Infantile, nous devions dès le lundi 26 janvier 2009 apporter à l'équipe de puéricultrice des couches jetables.

    La mise en place des couches lavables utilisées au sein de cette structure depuis plus de 3 mois a demandé beaucoup d'adaptation à l'ensemble des professionnels de la Crèche et à nous mêmes également dans la recherche de solutions financièrement réalistes et compatibles avec l'hygiène, la santé de l'enfant, l'organisation de la structure d'accueil ainsi que l'organisation domestique et la configuration des locaux.
A cette occasion, je salue l'ouverture d'esprit et la compréhension dont la directrice et l'ensemble du personnel ont fait preuve pour nous accompagner dans cette démarche qui s’inscrit dans le Développement Durable.

    C'est pourquoi, nous ne pouvons qu'être interloqués par cette décision aussi abrupte qu’à contre-courant. En voici les raisons :
D'abord,  lors du Grenelle de l'Environnement, notre Président de la République, M. Nicolas Sarkozy, dans son discours du 25/10/2007, a formulé des propositions pour la gestion des  déchets. Je cite « La priorité ne sera plus au seul traitement des déchets mais à leur prévention. Nous retiendrons toutes les propositions qui permettent d'interdire ou de taxer les déchets inutiles ». Il me semble que les couches lavables participent amplement à la réduction des déchets.

D'autre part, nous savons de sources sûres (Associations de parents) que d'autres crèches du Département, mais aussi de la Région et encore ailleurs en France autorisent l'utilisation de couches lavables au sein de leur établissement. Ne sommes-nous pas dans un état démocratique qui véhicule les valeurs de « liberté, égalité, fraternité »? Autrement dit, pourquoi, dans certaines crèches.

Serait-ce parce que cette interdiction est le fruit d'une décision individuelle et qu'il n'existe pas de texte législatif en vigueur sur la question ?  Et si, c'est l'argument de l'hygiène qui est mis en avant, alors, tous les bébés de France ne doivent-ils pas être protégés ?
Ces questions me laissent perplexe....

Ensuite, la Région Midi Pyrénées met actuellement  en place le Plan Santé Environnement 2009-2013 dans lequel il est énoncé (je cite) : « Réduire l’exposition des enfants aux produits cancérigènes, neurotoxiques et aux perturbateurs endocriniens : Réduire les expositions liées aux substances toxiques, en éradiquant le saturnisme infantile en renforçant la réglementation sur les produits destinés aux enfants, les campagnes de contrôle sur certains produits et en développant l’information des utilisateurs en particulier sur les produits à usage domestique ».
Je crois m'inscrire dans cette démarche en mettant des couches lavables à ma fille puisque, si l'on en croit l'étude selon Greenpeace sur la composition des couches, certaines couches contiennent du TBT (trybutil étain). Dans le doute, en vertu du principe de précaution, je préfère m'abstenir.

Enfin, le contrat d'accueil signé entre la structure petite enfance et nous-mêmes, stipule que :(je cite)  « Article 8 : les parents reconnaissent avoir lu le règlement de l'établissement et s'engagent à le respecter scrupuleusement »
Et sur ce dit règlement, je peux lire : « Pendant toute la durée de l'accueil, les couches sont à la charge des parents ».
Les couches sont à notre charge et le choix des couches nous appartient  puisqu’il n’est pas mentionné de quel type de couches il s’agit. Pour préserver notre pouvoir d'achat et la santé de notre enfant, nous avons choisi des couches lavables.

    Pour conclure, même si Monsieur le président Sarkozy,  toujours dans son discours du 25/10/2007 formule que « ce ne sera plus aux solutions écologiques de prouver leur intérêt. Ce sera aux projets non écologiques de prouver qu'il n'était pas possible de faire autrement. Les décisions dites non écologiques devront être motivées et justifiées comme ultime et dernier recours », nous avons essayé de vous montrer la bonne foi de notre démarche.
Aussi, nous ne pensons être aucunement en infraction en apportant des couches lavables à la Crèche. Bien entendu, si la législation en vigueur nous prouvait le contraire, nous nous y conformerions.
Faute  de cette preuve, nous fournirons à la Crèche  de nouveau des couches lavables à compter du 16/02/2009. Le délai est certes court mais manifestement plus long que celui que la Direction de la PMI nous a imposé.

    Dans l’attente de votre aimable réponse je vous prie d'agréer, Mesdames et messieurs les Ministre, Secrétaire d'état, Directeurs, Présidents et Responsables, l’expression de mes salutations respectueuses.

 

 

 

Réponse de la PMI à ce courrier

 

Réponse écrite par le chef du service de l'accueil des enfants de moins de 6 ans

" L'utilisation des couches lavables en collectivité n'est pas un problème individuel comme vous le soulevez mais un problème collectif.
Il y a quelques mois, nous avons sollicité l'avis de la DDASS sur ce sujet. Celui-ci est très clair et contre indique leur usage en collectivité en particulier pour des raisons d'hygiène et des problèmes de stockage.
J'ai suite à votre courrier, joint Mme X, responsable de la petite enfance de la mairie dont l'avis semble aller dans le même sens. A noter également que le médecin de le crèche qui veille à l'hygiène générale de l'établissement est défavorable à l'utilisation de ces couches.
Le risque de contaminations fécales est un facteur d'épidémie bien connu en collectivités d'enfants et ceci n'est pas à négliger.
Ce mode de change que vous souhaitez peut, peut-être, être plus facile pour des accueils individuels. "

 

 

Autrement dit, la PMI me donne son avis personnel (dont je n'ai que faire) et se camoufle derrière la DDASS. Comme vous pouvez le remarquer, il n'est fait mentiond'aucune circulaire interne ou note de service.

J'attends donc un retour de la DDASS.

 

 

 

Réponse de la DDASS à ce courrier

 

"J'accuse réception de votre envoi du 30 janvier 2009 concernant l'utilisation des couches lavables en crèche. Concernant ce sujet notre service a interrogé la Direction Générale de la Santé afin que soit pris en compte et évaluer les modalités de stockage, le lavage et la réutilisation au regard du risque infectieux.
La DGS a saisi son bureau risque infectieux et politique vaccinale".
A ce jour aucune réponse ne nous a été communiquée. Dans l'attente d'une réponse, notre service reste très réservé sur cette utilisation."

 

Pour ma part, je ne pense pas que le problème de contamination se situe au niveau du stockage, qui est sans nul doute très maîtrisé. Dans mon cas,

  • les couches sales étaient rincées
  • Mise dans un sac a couche individuel et imperméable
  • La sac a couche individuel était mis dans un sac poubelle dans lequel était placé une lingette d'huile essentielle de lavande et arbre a thé
  • Le sac poubelle était placé dans un placard réservé a cet effet.

Je crois qu'il est difficile de dire qu'il peut y avoir contamination sur les modalités de stockage.

 

 

 

Contact avec l'Association pour la promotion des couches lavables (APCL)

 

J'ai contacté l'APCL pour connaître la marche à suivre en cas de difficulté d'acceptation des couches lavables en collectivité. 

 

Voici les conseils qu'il m'avait formulé à l'époque.


Plusieurs façons de procéder pour faire accepter les couches lavables en collectivité (suite à un refus) :

  • votre enfant à des problèmes de peau (exéma…) : faites établir un certificat médical comme quoi l’enfant ne supporte pas les jetables,
  • Présentez notre guide « les couches en collectivité »
  • Si malgré notre guide, pas de changement, proposez à votre crèche, si elle le souhaite, de demander à la DDASS de procéder à un prélèvement bactérien sur vous couches. C’est à eux de prouver que vos couches peuvent poser des soucis de contagions. Ce prélèvement bactérien et sont analyse et à la charge financière de la DDASS.

J'avoue pour ma part que le prélèvement bactérien me faisait un peu peur.. car même si les couches sont lavées, elles ne sont pas bouillies à 90 ° !!! Il est possible que le lavage n'enlève pas complètement tous les germes. Mais de la même manière que lorsque l'on compare un lavage biberon a la main et un lavage biberon à la machine (plus haute température)

Donc, je pense qu'il y a une vie bactérienne dans les couches lavable, même si les bactérie ne sont pas pathogènes.... Une peu comme les moisissures dans le roquefort !!

 

 

Un ébauche de pétition

 

J'avais commencé à rédiger un texte avec l'aide d'autres mamans sur le forum de bébé au naturel.info et nous commencions a nous organiser pour la diffuser sur le département.

 

Des interdictions sur l'utilisation des couches lavables dans les crèches municipales sont promulguées par la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales et par la Protection maternelle et Infantile.
L'une émet un avis très réservé, l'autre émet un avis défavorable.
Il est a noter, a ce jour,qu'il n'existe aucun texte législatif en vigueur sur la question. Il s'agit juste d'avis de ces deux instances de tutelle des collectivités territoriales.
Leurs principales revendications sont les risques infectieux véhiculés par ce type de changes notamment lors des opérations de stockage des couches souillées.
En revanche, le stockage des vêtements souillés ne posent pas problème.

Dans d'autres départements, des autorisations perdurent.

Des solutions existent !
L'association pour la promotion des couches lavables a rédigé un guide pour l'utilisation de ce mode change en collectivité a destination des professionnels.

Les signataires de cette pétition disent :
OUI au développement durable et à la réduction des déchets.
OUI à l'égalité des droits d'un département à un autre.
OUI à l'augmentation de leur pouvoir d'achat
OUI  à la liberté de ne pas mettre nos enfants en contact avec les produits pétrochimiques : plastique, dioxine, du benzol, des organo-étain, contenus dans les couches jetables.

 

 

 

Pétition qui n'a jamais vu le jour 

 

En voici la cause, un mail de la présidente de l'apcl qui m'a fortement découragé !

 

"Donc j'ai eu notre juriste en ligne et tout comme moi elle pense que ce n'est pas souhaitable de faire une pétition.
Cette pétition risque en effet d'enclencher des processus de "défense" qui pourraient aller à l'encontre de l'intérêt des couches lavables : si des verrous de protection sont mis, nous auront beaucoup de difficultés à les faire lever plus tard...
L'avantage que nous avons aujourd'hui, c'est que justement aucune législation n'est en place : à nous donc d'agir pour faire avancer un dossier législatif au niveau national."

 

 

 

 

Conclusion

 

Je ne sais pas si les choses ont avancés aujour'dhui, soit 3 ans plus tard.

Pour ma part, j'ai libéré une place en crèche au plus vite et j'ai mis ma fille chez une ass mat très compréhensive. Quant à Anna, elle ira chez nounou bcq moins que sa soeur

 

 

 

Pour savoir comment faire des couches lavables, c'est  ICI

Partager cet article

Repost 0
Published by presquetoutenrecup - dans Coups de gueule !
commenter cet article

commentaires

René 31/10/2012 13:31

Personnellement je pense que l'utilisation de couches lavables économise l'abattage des arbres qui servent à faire des couches jettables . Par contre une fois lavées, il faut les faire sécher , les
ranger,...mais c'est à la maman de décider du choix qu'elle juge le plus écologique .
Encore une fois je constate que les Administrations ouvrent toujours les parapluies et en tiennent une couche !!!

presquetoutenrecup 01/11/2012 07:20



C'est vrai que c'est du travail (je m'en aperçois quand nous partons en vacances une semaine.... j'ai bizarrement davantage de temps !) mais cela ne dure que 3 ans car les enfants peuvent aussi
prendre conscience de l'effet mouillé quand ils font pipi. Ma grande état quasiment propre a 2 ans et a "régressé" suite a un événement  traumatique.


Quand à notre cher pays, nous avons une écologie politique basé l'acte d'achat (solaire, maintenant éolien, etc...) mais rien de pratique, concret pour changer nos habitudes de
surconsommation. 



manue 21/09/2012 17:49

en fait c plus souple chez les ass mat :p

presquetoutenrecup 23/09/2012 09:58



OUI, c'est sûr que c'est beaucoup plus souple chez les ass mat. Ceci dit, j'avais trouvé des exemples de municipalité qui mettaient en place des couches lavables dans les crèches n instaurant une
blanchisserie municipale. Tout est possible si on se donne des moyens de changer nos comportements !!!



Présentation

  • : Le blog de presquetoutenrecup
  • : J'ai été élevée avec la phrase "on ne jette pas, ça peut servir....". Du coup, on garde, on garde... et je récupère aussi ce que les gens jettent pour réaliser des objets utiles a notre vie de tous les jours. Quand je trouve un carton de "déchets" abandonné a côté des poubelles, je suis comme un enfant qui a trouvé un trésor ! J'ouvre le carton et mon imagination comme a vagabonder... Voici des réalisations que j'ai faite avec quasiment rien, sauf beaucoup de temps !!
  • Contact

Profil

  • presquetoutenrecup
  • Maman de 2 filles, j'aime m'épanouir a travers la réalisation d'objets mêlant le côté pratico pratiques et esthétiques  (enfin, à mon goût) ou en ayant les mains dans la terre....
Une maman bricolo écono écolo....
  • Maman de 2 filles, j'aime m'épanouir a travers la réalisation d'objets mêlant le côté pratico pratiques et esthétiques (enfin, à mon goût) ou en ayant les mains dans la terre.... Une maman bricolo écono écolo....

Recherche